On ne m'a pas demandé mon avis, mais je le donne…

…Quelques traces…

   Avr 11

De l’inconstance à l’inconsistance.

 

Le gouvernement fédéral et singulièrement le ministre cdh Wathelet porte un projet de contrat de gestion de belgocontrol (organisme chargé du contrôle aérien au dessus de la Belgique) pour le moins surpenant à certains égards.  En effet dans la partie qui fixe les tarifs appliqués aux aéroports présents sur le sol belge, une différenciation sensible est établie entre les aéroports régionaux et l'aéroport dit "national". Pourquoi pas. Mais le mécanisme initié aura pour effet d'encourager l'arrivée des avions les plus modernes donc les moins bruyants à Zaventem et complémentairement d'encourager l'arrivée des avions les plus bruyants vers les aéroports régionaux (Liège et Charleroi)… Pour monsieur Wathelet et ses collègues (y compris wallons) du gouvernement fédéral,  la Wallonie peut être une poubelle sonore aéroportuaire.

Inconstance ? En effet, depuis 10 ans un autre ministre cdh met en oeuvre une politique radicalement différente décidée par un gouvernement socialiste-libéral-écologiste. L'interdiction des avions les plus bruyants s'est accompagnée d'une politique équilibrée entre le financement d'infrastructures destinées au développement économique et l'accompagnement des riverains victimes de ce développement.

Inconsistance ? En effet,  les moyens consacrés à cette double politique ont été particulièrement importants : 1 milliard sur 15 ans, c'est un effort unique dans l'histoire de la Wallonie. Mettre en danger les résultats d'une politique qui a mobilisé autant de moyens relève de fait de l'inconsistance mais aussi du mépris pour tous ceux qui ont participé courageusement à un effort équilibré. Bref se sont tenus aux termes d'un compromis durement négocié.

Cette rupture unilatérale de la part du ministre Wathelet risque de réanimer un conflit inutile en ces temps de crise budgétaire,  financière, économique, sociale et culturelle.

Après les déclarations contradictoires entre ministres cdh sur la décision du gouvernement fédéral d'exclure 50000 jeunes wallons du droit à une allocation d'insertion ou les contradictions entre membres bruxellois et wallons du cdh à propos de l'interdiction de signes dits convictionnels pour les fonctionnaires publics en contact avec le public, on peut réellement s'interroger sur la constance et la consistance de ce parti politique aux abois.

Ce vendredi 11 avril 2014 en séance plénière du parlement wallon, j'ai interrogé le ministre chargé de la politique aéroportuaire sur son analyse et sa stratégie suite à ce projet défendu par son collègue de parti. Sa réponse indiquant qu'il se repose sur un ancien accord fixant lesdits tarifs pour être rassuré sur le fait qu'ils ne seront jamais applicables ne manque pas de sel. L'expérience des rapports de force entre gouvernements fédéral et régional par exemple sur la trajectoire budgétaire de la Wallonie ne permet aucun optimisme à cet égard.

 

 

 

 

 

 

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Icons Powered by Acurax Social Profile Design Experts
Visit Us On FacebookVisit Us On LinkedinVisit Us On Google Plus